Accueil EESP

Principes généraux

Les candidat-e-s à l'admission dans la filière du travail social sont soumis-es à l'obligation d'accomplir et de valider une expérience professionnelle de qualité d'une durée totale de 40 semaines (à un taux d'occupation de 100 %, soit environ 1'600 heures de travail au total), dont au moins 20 semaines spécifiques au domaine santé-social au sens large.

Les démarches nécessaires pour trouver un emploi ou une expérience professionnelle de qualité relèvent de la responsabilité des candidat-e-s.

Vous pouvez trouver des offres de stage préalable à l'admission sur ce site.

Expérience professionnelle spécifique au domaine santé-social

Objectifs : L'expérience professionnelle de qualité dans le domaine santé-social au sens large doit permettre au candidat ou à la candidate

  • de tester ses aptitudes à exercer une activité professionnelle,
  • de découvrir un terrain et une /des populations dans le domaine des métiers de l'humain,
  • d'affirmer sa motivation dans la poursuite d'études au niveau HES.

Par domaine santé-social au sens large, il faut entendre toute activité professionnelle des domaines social, socio-éducatif, socio-sanitaire, paramédical ou de la santé où le/la candidat-e exerce une activité d'accompagnement en relation directe et suivie avec des personnes (usagers, clients, patients, ...).

Conditions : La durée minimale de l'expérience professionnelle dans le domaine santé-social au sens large est de 20 semaines en équivalent plein temps (en cas de temps partiel, le taux d'activité doit être de 50 % au minimum), soit un total de 800 heures. Les 20 semaines doivent comporter au moins 10 semaines en continu; le solde doit se composer d'au moins 4 semaines consécutives.

Procédure : Au moyen du formulaire reçu avec l'avis d'ouverture formelle du dossier de candidature, annoncer son choix de lieu d'expérience professionnelle ainsi que le nom de la personne référente diplômée désignée par l'institution. Joindre à ce document le cahier des charges ou le descriptif de tâches pour la durée du stage ainsi qu'un bref exposé, dactylographié, des raisons de son choix.

Si l'institution se trouve à l'étranger, joindre une copie du contrat d'engagement et un bref descriptif de l'institution concernée.

Validation : A la fin de l'expérience professionnelle, remettre au Service d'admission un travail personnel d'évaluation, de 8 à 10 pages dactylographiées, portant sur les points suivants :

  • brève description de la mission et des buts de l'institution / service,
  • description des principales tâches effectuées,
  • description et analyse des éléments marquants de l'évolution de la candidate ou du candidat:
      • les découvertes effectuées,
      • les questions qui ont émergé et éventuels problèmes rencontrés
      • les moments forts et les satisfactions rencontrés.
  • conclusion.

Joindre le rapport d'appréciation de l'employeur (formulaire remis au début de l'expérience) ainsi qu'une attestation de travail précisant la durée et le taux d'occupation ou le nombre d'heures effectives effectuées.

La validation de l'expérience professionnelle se fait sur la base du travail personnel de la candidate ou du candidat et du rapport d'appréciation de l'employeur. Le cas échéant, l'expert peut demander à la candidate ou au candidat de compléter son rapport.

En cas de non-validation, une rencontre tripartite doit avoir lieu et si le préavis reste négatif, une nouvelle expérience de même durée doit être accomplie, éventuellement orientée par l'école. Une seule nouvelle expérience peut avoir lieu.

Remarques : Chaque expérience professionnelle dans le domaine santé-social au sens large donne lieu à une validation selon la procédure énoncée ci-dessus. En cas d'infraction ou de faute grave, l'expérience professionnelle peut être interrompue par l'employeur, qui le notifiera par écrit. En ce cas, la totalité de l'expérience en cause doit être refaite, sous réserve de l'examen de la situation par l'école.

Des expériences professionnelles spécifiques antérieures peuvent être reconnues, pour autant qu'elles ne remontent pas à plus de 2 ans.

Les modalités pratiques telles que l'établissement d'un contrat, la rémunération, l'assurance-accidents, etc. relèvent de la responsabilité de l'employeur.

Expérience professionnelle non spécifique

Objectifs : L'expérience professionnelle non spécifique doit permettre à la candidate ou au candidat :

  • de tester son aptitude à assumer une vie professionnelle au quotidien,
  • de prendre connaissance des conditions du travail en dehors d'une situation de formation.

Conditions : L'expérience professionnelle non spécifique peut revêtir toute forme et toute nature. La durée minimale totale est de 20 semaines, soit environ 800 heures d'activité attestées.

Validation : Les attestations et certificats de travail des employeurs portant sur la durée, la nature du travail et le taux d'activité font foi pour la validation. Des expériences professionnelles non spécifiques antérieures peuvent être reconnues.

Validation

La validation finale de l'expérience professionnelle de qualité est communiquée par lettre à la candidate ou au candidat par le Service d'admission. Sa validité est illimitée.

 

Haute école de travail social et de la santé - EESP - Lausanne
Service d'admission et de gestion des études
Chemin des Abeilles 14
1010 Lausanne

Admission Travail social

Email: admission_ts(at)eesp.ch
Tél.: +41 21 651 62 99
Horaires:
lundi et jeudi de 13h30 à 16h30

Powered by TYPO3