Aller au contenu principal

Être un bon parent, une injonction contemporaine

Ouvrage collectif dirigé par Claude Martin

La «bonne parentalité» est devenue un enjeu public. Le sociologue Claude Martin, qui publie un ouvrage aux Editions Presses de l’EHESP (Ecole des hautes études en santé publique) sur cette injonction contemporaine, en décortique les ressorts.

Découvrez l'article sur le site liberation.fr

 

Instaurer des normes de bonne parentali

Dans un chapitre de l’ouvrage collectif dirigé par Claude Martin, Être un bon parent, Pascal Gaberel analyse les indicateurs statistiques des risques et du bien-être de l’enfant aux États-Unis dont la publication a débuté dans les années 1950 et s’est poursuivie durant les décennies qui ont suivi. Pour ce faire, il compare les systèmes d’indicateurs de plusieurs organismes et leur développement depuis les années 1990.

Pascal Gaberel établit un lien entre le développement de ces systèmes d’indicateurs et celui des conditions d’une bonne parentalité, les indicateurs définissant implicitement les normes. À l’aide d’une approche empruntée aux anthropologues de la science (notamment à Bruno Latour), il montre les états successifs de la controverse sur le bien-être de l’enfant. En conclusion, il suggère des pistes à explorer concernant  d’une part les normes sous-jacentes aux indicateurs du bien-être de l’enfant, d’autre part les transpositions qui sont faites à l’échelon individuel des indicateurs nationaux ou régionaux, enfin sur la question de la bonne parentalité.

> Plus d'informations

Retour en haut