Aller au contenu principal

La circulation des morts, l'ancrage des corps et le deuil sans frontières

Publié en ligne le 13 mai 2019 dernier, dans la revue Diversité Urbaine, cet article de Marc-Antoine Berthod s'intéresse à la mobilité des morts.

Avec cette publication, Marc-Antoine Berthod s'intéresse à la mobilité des morts non seulement lorsqu’ils vont de leur lieu de décès à leur lieu de sépulture, mais aussi lorsqu’ils transitent d’un cimetière à un autre, lorsqu’ils sont exposés dans des lieux publics ou lorsqu’ils franchissent des frontières.

Pour aller au delà de la focalisation sur la façon dont les collectivités fixent le devenir du cadavre, ce texte s'appuie sur une série de références en la matière et reprend des éléments tirés d’une recherche menée auprès de familles migrantes ayant rapatrié un proche défunt, afin d'apporter quelques éclairages sur les formes que revêtent la mobilité des dépouilles et leurs ancrages, et remettre ainsi en perspective certaines conceptions de la mort et du deuil.

Plus d'informations sur cette publication

Retour en haut