Aller au contenu principal

Remise des Prix de l’EESP : un encouragement à l’excellence

Cérémonie de remise des diplômes

Grâce au soutien et à la générosité de ses partenaires et donateurs, la Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne a remis sept prix, lors de sa traditionnelle remise des diplômes le 30 novembre 2019, en guise de reconnaissance d’une excellence particulière. Présentation des travaux des lauréat·e·s.

C’est avec fierté et enthousiasme que la Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne a procédé samedi 30 novembre 2019 à sa cérémonie annuelle de remise des diplômes, en présence de Mme Elisabeth Baume-Schneider, Directrice de la Haute école et de nombreux invité·e·s. La volée 2019 concernait 174 diplômé·e·s de la filière Bachelor en travail social et 61 diplômé·e·s de la filière Bachelor en ergothérapie.

A cette occasion, les Prix de l’EESP ont été remis par les représentant·e·s des partenaires et donateurs de l’EESP, après un discours introductif de Mme Angélique Fellay, Directrice adjointe et responsable du Département des ressources académiques.

Angélique Fellay a souligné à cette occasion le caractère innovant des travaux primés cette année, la créativité dans les supports de recherche, le caractère ambitieux des méthodologies utilisées, l’appropriation de nouveaux outils numériques en vue d’améliorer la prise en charge des usagères et usagers, patient·e·s ou bénéficiaires, et enfin les opportunités que représente la formation en alternance avec des périodes de formation pratique confrontant les étudiant·e·s aux réalités du terrain tout en nourrissant un modèle pédagogique qui ne cesse de faire ses preuves. 

Cette année, les Prix ont été remis à :

Prix Fondation Eben-Hézer 


Comprendre les personnes vivant avec une déficience intellectuelle qui n’ont pas ou peu l’usage du langage verbal

  • Jacqueline Blanc
  • Sophie Chevalier

Les lauréates ont thématisé une problématique jusqu’ici peu explorée dans le champ du handicap en recourant à une méthodologie de recherche innovante et ambitieuse. Elles se sont questionnées sur les possibilités d’autodétermination des personnes en situation de handicap, en particulier celles qui ne disposent pas ou peu du langage verbal. Leur recherche s’est construite autour des processus mis en œuvre par les professionnel·le·s pour comprendre les résident·e·s qu’ils·elles accompagnent. La création de supports vidéo pour documenter les interactions entre résident·e·s et professionnel·le·s et soutenir la réflexivité des professionnel·le·s sur leurs pratiques s’est avéré particulièrement intéressant et fructueux.  Des pistes d’action ont été dégagées pour permettre aux professionnel·le·s de se diriger vers une démarche de conscientisation - et ainsi, éventuellement, de modification - des éléments qui influencent les processus de compréhension des personnes accompagnées.

Prix Fondation Bellet  


Fondation Jeunesse et Famille - AEMO du Nord

  • Laure Vuilleumier

Le rapport primé reflète une partie du déroulement d’une formation pratique réalisée au sein de l’AEMO d’Yverdon. Après une présentation du contexte professionnel et institutionnel dans lequel elle a évolué, la lauréate propose une analyse du processus de formation ainsi qu’une auto-évaluation des objectifs qui lui été proposés en début de stage. Laure Vuilleumier a ainsi pu présenter de manière claire le développement de ses compétences et de ses aptitudes durant sa formation pratique.

Prix Claude et Monique Pahud


Intervention, rôles et compétences des ergothérapeutes auprès de requérant·e·s et débouté·e·s de l’asile

  • Julie Holzer

Le Prix Pahud revient cette année à Mme Julie Holzer qui s’est distinguée dans son parcours par sa détermination, son ouverture et son engagement au sein de la haute école, et par l’excellence de son travail de Bachelor. En se penchant sur la problématique de la migration qui engendre des modifications de l’identité occupationnelle des personnes concernées, Mme Holzer apporte une contribution originale et novatrice dans le champ de l’ergothérapie, tant au plan de la recherche que de la pratique professionnelle. Les résultats de son étude attestent des compétences et des capacités des ergothérapeutes à permettre aux populations issues de la migration de se développer, de trouver une place au sein de la communauté et de favoriser leur intégration dans leur pays d’accueil en facilitant leur engagement dans des occupations significatives. Enfin, l’habileté de l’auteure à se positionner et prendre une certaine distance avec les données récoltées nourrit des résultats et des pistes de réflexion d’une grande richesse.  

Prix Anne-Marie Rollier 


Exploration de l’utilisation consciente de la métaphore verbale par des ergothérapeutes en santé physique

  • Agathe Siggen

La lauréate a exploré l’application volontaire et orale de la métaphore en séances d’ergothérapie en santé physique. Les données recueillies ont montré différentes manières d’utiliser la métaphore, qui peut être exprimée par la cliente le client ou introduite par l’ergothérapeute. Cette dernière utilise principalement une question, une proposition et une reformulation pour introduire implicitement le changement de style de langage. L’étude a ainsi relevé que la métaphore, flexible et adaptable, est intéressante pour promouvoir la relation thérapeutique, la mémorisation des apprentissages ou encore l’implication de la cliente ou du client et sa motivation.

Prix AVASAD 


Quelles sont les représentations des infirmières et infirmiers en Suisse romande sur les rôles des ergothérapeutes ?

  • Alissia Amstutz
  • Noémie Méan

Les deux lauréates se sont intéressées à la perception du travail et des rôles des ergothérapeutes en réadaptation et en soins palliatifs. Leurs conclusions montrent que dans un environnement où les personnes se côtoient et échangent assez fréquemment, la représentation des infirmières et infirmiers est plutôt en adéquation avec ce que les ergothérapeutes font effectivement. Les lauréates soulignent aussi l'importance de donner des éclaircissements sur les activités et les rôles des ergothérapeutes.

Pro Senectute Vaud


Vivre sa retraite en étant une femme : occupations et satisfactions

  • Léa Jonin
  • Caroline Pasquier
  • Joëlle Tinguely 

Le travail des lauréates est une étude par questionnaire réalisée auprès de 51 femmes retraitées. Le but la recherche était d'identifier chez les répondantes, les activités maintenues, arrêtées ou développées à la période de la retraite, ainsi que d'évaluer leur satisfaction et leur équilibre occupationnel en rapport avec ces activités. Les résultats montrent que les activités sont majoritairement maintenues et que si de nouvelles occupations apparaissent, elles sont liées à la participation sociale, au bénévolat et aux loisirs. Les restrictions sont plutôt associées à des conditions défavorables de santé. 


Retraite et équilibre occupationnel chez les hommes : exploration des changements dans les occupations

  • Jean Agustoni
  • Luca Maffei
  • Luca Rossetti

Le but de cette étude était d'explorer la perception de l'équilibre occupationnel chez les hommes suite à leur retraite. Les lauréats ont ainsi sondé à l'aide d'entretiens individuels semi-dirigés, les occupations maintenues, délaissées ou nouvellement engagées ainsi que la perception de l'équilibre occupationnel auprès de huit retraités. Les résultats montrent l'hétérogénéité des activités et aux yeux des participants la nécessité de maintenir des occupations personnellement significatives, des activités sociales et des activités en dehors du couple. Quant à l'équilibre, il est dépendant de circonstances comme la santé ou les ressources financières. 

A l’issue de la remise des Prix, Angélique Fellay a rappelé la richesse des résultats obtenus, qui ouvre de nouvelles pistes de recherches, contribue à enrichir les enseignements et témoigne d’une attention particulière portée au transfert de connaissances et à l’opérationnalisation des résultats pour les milieux de la pratique, dans une optique d’apports mutuels.

Renseignements 
 

 

En savoir plus sur les Prix

Retour en haut