Aller au contenu principal

*** ANNULE *** Entre oeuvres littéraires et activités de recherche en sciences humaines : un exemple haïtien

2 octobre 2018
12:15 - 13:15
HETS&Sa | EESP, Salle B011
Planète recherche

Obrillant Damus, Titulaire de la Chaire des Amériques de Rennes et Professeur à l'Université Quisqueya et à l'Université d'État d'Haïti

Si certain·e·s scientifiques manifestent une attitude dédaigneuse envers les œuvres littéraires, d'autres, au contraire, comme le sociologue américain Howard Becker (2002), attestent l'intérêt de s'en inspirer pour développer des thèmes de recherche, des concepts et des hypothèses de travail. Par ailleurs, il faut noter que les travaux de recherche en sciences humaines ne sont pas sans effets sur les activités littéraires (relation osmotique). Comment la lecture de certains romans ethnographiques a-t-elle influencé les activités de recherche en sciences humaines ? La question sera abordée en s'appuyant sur trois romans "ethnographiques" haïtiens :

  • Damus, O. (2014). Le regard d'un loup-garou haïtien. Paris : L'Harmattan.
  • Roumain, J. (2013). Gouverneurs de la rosée. Paris : Éditions Zulma.
  • Savain, P. (1939). La Case de Damballah. Port-au-Prince : Imprimerie de l'État.

Fichier(s) associé(s)

Retour en haut