Aller au contenu principal

Laboratoire de recherche santé-social (LaReSS)

8 projets de recherche obtenus en 2017

Depuis le début de l'année, 8 projets de recherche ont été obtenus par des professeurs et professeures et une chargée de recherche du Laboratoire de recherche santé-social.

Il s’agit de deux projets du Fonds national de la recherche scientifique (FNS) :

1. Kuehni Morgane, Greppi Spartaco (SUPSI), Streckeisen Peter (ZAHW). Le rôle de l’État dans la segmentation du marché du travail : étude qualitative du marché complémentaire à Bâle-Ville, au Tessin et dans le canton de Vaud. Fonds national de la recherche scientifique (FNS), division I.

2. Togni Carola. Principes d’égalité et sécurité sociale : une socio-histoire transnationale (1970-2000). Fonds national de la recherche scientifique (FNS), division I.

De trois projets financés par des associations/fondations :

3. Charvoz Linda, Nicod Laurent (CHUV), Adam Ogna (CHUV). Etude longitudinale avec une approche mixte de l’impact des mécanismes psychosociaux sur la fatigue chez les patients souffrant de sarcoïdose. Ligue pulmonaire vaudoise.

4. Hugentobler Valérie, Brzak Nicole, Gaberel Pascal, Hirsch Durrett Elisabeth. Colocation Alzheimer : évaluation de deux modèles (Topaze et Rubis). Fondation Saphir.

5. Lambelet Alexandre, Hugentobler Valérie. Vie sexuelle et affective dans le grand-âge : entraves et facilitations de la vie en institution. Fondation Leenaards.

De deux projets financés dans le cadre des programmes du domaine Travail social de la HES-SO :

6. Delay Christophe, Csupor Isabelle. Le coût de la transition à l’âge adulte : les usages sociaux de l’argent chez les jeunes « peu qualifié-e-s ». HES-SO, Ra&D Travail social, projet prioritaire.

7. Bendjama Rebecca. Analyse logico-naturelle des discours de déconstruction dans la revue féministe suisse romande l’émiliE entre 2001 et 2009. Bourse de relève HES-SO, Ra&D Travail social.

Et d'un projet financé par le programme Ra&D HES-SO PePA:

8. Kühne Nicolas, Tétreault Sylvie, Vaucher Paul (Haute Ecole de Santé, Fribourg), Ducommun Daniel (Institut et Haute Ecole de la Santé La Source). PAuSES : Proches Aidant-e-s : Un service des Etudiant-e-s en Santé - Développement.

Découvrez le LaReSS

La recherche est un des points forts de la Haute école de travail social et de la santé l EESP l Lausanne.

Elle est réalisée par des professeur-e-s et chargé-e-s de recherche membres du LaReSS.

Télécharger notre brochure (PDF 379 Ko)


Télécharger la brochure "PANORAMA - Recherche actuelle menée dans les hautes écoles suisses de travail social" de la SASSA (Conférence spécialisée des Hautes écoles suisses de travail social)

Quels sont nos projets de recherche ?

Le LaReSS effectue des recherches en lien avec le travail social et l’ergothérapie.

Ces recherches sont soutenues par la HES-SO, le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI), l’Union européenne et de multiples autres organismes de recherche.

Nos recherches en cours et futures

Quelles sont nos prestations de services ?

Le LaReSS répond à des questions que se posent des administrations, fondations, associations, etc. et propose ses services pour des supervisions, enquêtes, conférences, etc.

Nos prestations de service en cours et futures

Quelles sont nos publications ?

La recherche permet d’alimenter les cours donnés à l’EESP. Les résultats sont présentés dans des colloques, en Suisse et à l’étranger, et donnent lieu à de nombreuses publications.

Nos dernières publications (3 derniers mois)

Le réseau du LaReSS

Le LaReSS travaille en synergie avec les instances de recherche de la HES-SO, les Comités Ra&D et les Commissions scientifiques des domaines Travail social et Santé.

Les autres collaborations du LaReSS

Le LaReSS collabore activement aux travaux du Centre d'étude des capabilités dans les services sociaux et sanitaires (CESCAP) spécialisé dans l'analyse et l'évaluation des politiques publiques et des transformations du monde du travail. Créé en 2010 au sein de l'EESP, il poursuit ses activités dans l'Institut de démographie et socioéconomie de l'Université de Genève.

Retour en haut