Aller au contenu principal

(Dis)continuités dans le bénévolat féminin : rôle de la professionnalisation sur la participation des femmes (1971-2017) (7303)

Etat
En cours (Direction)
Début / Fin
01.09.2019 - 28.02.2021
Domaine(s) d'expertise
Bénévolat, philanthropie
Genre
Histoire
Politiques sociales, action publique, état social
Sources de financement
Société suisse d'utilité publique (SSUP)
Responsable(s)
Togni Carola (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Malatesta Dominique (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Collaboration de
Meigniez Maëlle (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)

Description

Les politiques urbaines aujourd’hui mettent l’accent sur la nécessité d’une participation active des habitant·e·s à la vie de leur quartier ; ce phénomène, nous l’abordons sous l’angle du bénévolat féminin particulièrement celui qui est sollicité par les centres de quartier et qui s’inscrit dans l’activité de care.

L’objectif de ce projet est de mieux comprendre les enjeux actuels de ce bénévolat, en particulier en termes d’intégration et de participation des femmes venant de milieux populaires et migrants. Nous comptons analyser ces enjeux dans une approche socio-historique et de genre, en relevant les transformations qu’ont connues ces centres de quartier en lien avec le processus de professionnalisation.

Plus concrètement, le projet est consacré à la place et au rôle des femmes bénévoles à travers leur engagement dans l’accompagnement extra-scolaire des enfants. L’enquête se déroule dans des quartiers populaires.

Enfin, nous interrogeons ces engagements dans une perspective d’intégration, d’émancipation et de promotion de l’égalité des sexes.

Retour en haut