Aller au contenu principal

Effets des prestations d'ergothérapie sur la vie quotidienne des enfants présentant un trouble de l'acquisition de la coordination (7026)

Etat
Terminée
Début / Fin
01.12.2006 - 30.06.2010
Domaine(s) d'expertise
Enfance, adolescence, jeunesse
Méthodes d'intervention en ergothérapie
Situations de handicaps, incapacités
Troubles neurocomportementaux et neurodéveloppementaux, autisme
Sources de financement
Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), Instrument d'encouragement pour la recherche orientée vers la pratique des hautes écoles spécialisées et hautes écoles pédagogiques (DORE)
Responsable(s)
Kaiser Marie-Laure
Collaboration de
Cosandey Valérie
Tobler-Mlüggler Fabienne
Galli Claudia
Barraud Susanne

Description

Les enfants présentant un Trouble de l'acquisition de la coordination (TAC) ou une dyspraxie ont des difficultés à réaliser des activités telles que l'écriture, la manipulation d'outils (règles, ciseaux, compas…) ou l'habillage. Ces difficultés peuvent perturber leur scolarité. De plus, la participation sociale de ces enfants à des jeux de groupes est moins fréquente, car leurs faibles compétences en motricité globale tendent à les exclure des jeux de pairs. Les traitements de ces enfants visent soit la remédiation des fonctions perturbées (bottom-up), soit l'amélioration directe des activités de la vie quotidienne estimées difficiles par l'enfant atteint d'un TAC (top-down). Les approches de type top-down se basent sur un partenariat entre les professionnels, l'enfant et ses parents et sur une pratique centrée sur le client.
Les études mesurant les effets du traitement constatent une meilleure efficacité et une plus grande satisfaction de la part des usagers avec les approches de type top-down. Toutefois, elles n'investiguent que très peu l'effet des thérapies sur la réalisation des activités de la vie quotidienne, sur le comportement face à des activités nécessitant une coordination motrice ou sur la qualité de vie. Elles ne considèrent que très rarement l'influence de la thérapie à moyen terme.
Cette recherche vise, d'une part, à évaluer les changements observés par l'enfant et ses parents au niveau de la réalisation des activités de la vie quotidienne et de la qualité de vie suite à un traitement en ergothérapie. D'autre part, elle a pour but de décrire les facteurs de changement identifiés par les parents d'enfants atteints d'un TAC. Ce projet a pour hypothèse générale que les changements appréciés par l'enfant et son entourage seraient plus importants lorsque l'ergothérapeute développe une pratique centrée sur le client et lorsqu'elle vise directement la réalisation des activités de la vie quotidienne.
La recherche que nous proposons est une étude longitudinale qui sera réalisée en Suisse romande et portant sur 60 enfants âgés de 6 à 10 ans, atteints d'un TAC et débutant un traitement en ergothérapie dont la durée moyenne est de six mois. Elle envisage trois périodes d'évaluation (initiale, à trois mois et à neuf mois après le début du traitement) avec la passation d'un test de coordination motrice, d'un questionnaire évaluant l'attitude de l'enfant TAC face aux activités de coordination motrice dans le cadre scolaire ainsi que d'un questionnaire sur la qualité de vie et d'une évaluation de la réalisation des activités de la vie quotidienne. De plus, un entretien semi-directif sera mené avec les parents lors de la troisième période d'évaluation permettant ainsi de récolter l'avis des parents sur les changements observés et les facteurs attribués à ces modifications. L'ensemble de ces modalités sera réalisé par un-e évaluateur-trice indépendant-e au processus thérapeutique.
Les résultats de cette étude permettront de mesurer les changements réalisés par l'enfant suivi en ergothérapie et par ses parents en fonction de différents axes de la prise en charge (centration sur le client, top-down, bottom-up) et dans différents contextes de vie (scolaire et familial). De plus, ils contribueront à la compréhension des facteurs qui ont entraîné ces modifications. Ils pourraient également constituer une base à la formulation de lignes directrices pour la pratique de l'ergothérapie auprès des enfants présentant des difficultés de coordination motrice et à la recommandation de modalités thérapeutiques pour les enfants présentant un Trouble de l'acquisition de la coordination motrice. Finalement, les résultats de cette recherche contribueront à la défense de l'ergothérapie avec les enfants.

Publications:
Kaiser, Marie-Laure, Braun, Markus, & Thommen, Evelyne (2005). Traitement du Trouble de l'acquisition de la coordination en ergothérapie : quelles approches ? Zurich : Congrès suisse d'ergothérapie.
Kaiser, Marie-Laure, Braun, Markus, Dreck, Emmanuelle, Money, Estelle, Thommen, Evelyne (2006), Rapport de recherche EESP/ASE: Traitement du trouble de l'acquisition de la coordination en ergothérapie: quelles approches?


Marie-Laure Kaiser est membre du Laboratoire "Adaptation percepto-motrice et apprentissage" (LAPMA) de l'Unité de recherche et de formation des Sciences des activités physiques et sportives.

Retour en haut