Aller au contenu principal

Expériences de la pauvreté laborieuse et assistance publique. Etude de cas dans le canton de Vaud (7205)

Etat
Terminée
Début / Fin
01.03.2014 - 28.02.2015
Domaine(s) d'expertise
Insertion, emploi
Politiques sociales, action publique, état social
Théories et modèles en travail social
Sources de financement
Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), Ra&D du domaine Travail social, programme de recherche prioritaire
Responsable(s)
Kuehni Morgane (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Collaboration de
Cousin Paul-Frantz (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Odier-Da Cruz Lorraine (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)

Description

La "pauvreté laborieuse" traverse les siècles, elle prend cependant un nouveau visage du fait de deux transformations majeures survenues dans les sociétés occidentales depuis le milieu des années 1990 : l'effritement du salariat et la redéfinition des systèmes de protection sociale. Si le phénomène est bien documenté, nous savons cependant peu de choses des tensions que vivent les individus pris dans une situation de travail qui ne leur permet pas de subvenir à leurs besoins. Basé sur une recherche empirique auprès de douze familles "working poor" dans le canton de Vaud, ce projet a pour objectif d'analyser les liens entre les expériences de la "pauvreté laborieuse" et l'assistance publique : quelles sont les raisons qui motivent ou démotivent le recours à l'assistance ? En qui les conditions de travail et d'emploi de travailleuses et travailleurs pauvres, mais aussi leur rapport subjectif au travail, sont déterminants pour comprendre les relations que ces personnes entretiennent avec les institutions d'aide sociale ?

Publication(s) liée(s)

Retour en haut