Aller au contenu principal

Intersectionnalité et accompagnement des personnes victimes de violences sexuelles. Une recherche partenariale féministe (7334)

Etat
En cours (Direction)
Début / Fin
01.11.2018 - 29.02.2020
Domaine(s) d'expertise
Genre
Méthodes et techniques d'intervention en travail social
Sociologie, anthropologie
Sources de financement
Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), Ra&D du domaine Travail social, programme de recherche prioritaire
Responsable(s)
Terzidis Amanda (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Martin Hélène (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Monbaron Nathalie (Association Viol-Secours)

Description

Que font des travailleuses sociales impliquées dans l’aide aux femmes victimes de violences sexuelles lorsqu’elles constatent que les situations de violence que ces dernières leur présentent ne correspondent pas à leurs anticipations ? Ce type de questionnement lié à l’intervention sociale peut faire l’objet de partenariat de recherche : le partenariat vise alors à produire du savoir à même d’analyser ces violences spécifiques et, sur cette base, d’adapter les outils d’accompagnement et de prévention. Le présent projet a pour objectif de réaliser un tel processus de recherche-action féministe. Adoptant une posture située et une approche intersectionnelle, il interroge les outils d’intervention de travailleuses sociales. Innovant et de notre point de vue nécessaire dans le développement d’une discipline du travail social, ce projet propose d’initier, dans nos Hautes écoles de travail social de Suisse occidentale, une modalité de recherche-action féministe telle qu’elle existe depuis une vingtaine d’années au Québec.

Retour en haut