Aller au contenu principal

Le coût de la transition à l’âge adulte : les usages sociaux de l’argent chez les jeunes "peu qualifié-e-s" (7311)

Etat
En cours (Direction)
Début / Fin
01.10.2017 - 31.03.2019
Domaine(s) d'expertise
Enfance, adolescence, jeunesse
Insertion, emploi
Sociologie, anthropologie
Sources de financement
Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), Ra&D du domaine Travail social, programme de recherche prioritaire
Responsable(s)
Delay Christophe (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Csupor Isabelle (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Collaboration de
Scalambrin Laure (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)

Description

Ce projet vise à comprendre de manière qualitative les usages sociaux de l’argent au sein d’une catégorie spécifique peu étudiée : les jeunes non et peu qualifié·e·s. Il s’inscrit dans un courant de recherche sur la socialisation économique qui postule que les dispositions économiques des individus sont le fruit d’un intense travail de socialisation – primaire et secondaire - de diverses instances. Les jeunes construisent en effet leur rapport à l’argent notamment au travers d’épreuves et événements de la socialisation secondaire qui s’inscrivent dans les transitions à l’adulte. A l’encontre des travaux qui tendent à homogénéiser les comportements des jeunes non qualifié·e·s, l’originalité de notre approche consiste à saisir des usages pluriels, en tenant compte des ressources à disposition mais aussi de la pente de la trajectoire et du positionnement spécifique par rapport à l’emploi en lien avec le degré de projection dans l’avenir. Au-delà du niveau de formation, ce projet cherche in fine à saisir l’influence de l’appartenance de classe et de genre des jeunes sur leurs dispositions économiques.

Retour en haut