Aller au contenu principal

Le positionnement des personnes âgées sur le secteur marchand des prestations d'aide et de soins à domicile en Suisse romande (cantons de Genève et Vaud) (7194)

La nouvelle figure du "citoyen-consommateur" comme garant de la qualité de vie à domicile ? (7194)
Etat
Terminée
Début / Fin
01.01.2014 - 31.08.2014
Domaine(s) d'expertise
Santé
Situations de handicaps, incapacités
Sociologie, anthropologie
Vieillesse, fin de vie
Sources de financement
Fondation Leenaards, "Qualité de vie des personnes âgées"
Responsable(s)
Hugentobler Valérie (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Anchisi Annick (HESAV)
Collaboration de
Dallera Corinne (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)

Description

Cette recherche s'inscrit dans une réflexion sur les relations des personnes âgées avec les acteurs des réseaux de soins formels et en particulier avec des acteurs nouveaux, à savoir les acteurs privés, marchands, de la prise en charge à domicile et s'intègre dans une réflexion sur les changements de modes de vie des personnes âgées.

Nous chercherons à déterminer en quoi ces personnes restent actrices de leurs décisions. Est-ce que le "libre choix" du prestataire peut conduire à des types de prise en charges nouvelles/différentes de celle proposée par les acteurs habituels de l'aide et de soins à domicile ? Quelles sont les stratégies développées par ces "citoyens-consommateurs" ? En quoi ce "libre choix" des prestataires d'aide et de soins a-t-il un impact sur la qualité de vie à domicile pour les personnes âgées, ainsi que pour leurs proches ?

Publication(s) liée(s)

Retour en haut