Aller au contenu principal

Le rôle du mouvement ouvrier dans la mise en place de l'assurance chômage en Suisse : 1924-1982 (7092)

Etat
Terminée
Début / Fin
01.04.2008 - 30.06.2011
Domaine(s) d'expertise
Assurances sociales
Politiques sociales, action publique, état social
Sources de financement
Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), Instrument d'encouragement pour la recherche orientée vers la pratique des hautes écoles spécialisées et hautes écoles pédagogiques (DORE)
Responsable(s)
Tabin Jean-Pierre (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Togni Carola (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)

Description

À l'occasion de sa prise de position contre la troisième révision de l'assurance chômage en 2002, l'Union syndicale suisse (USS) faisait remarquer le rôle que le mouvement ouvrier a pris dans l'édification de cette assurance. Pourtant ce rôle, souvent affirmé, n'a jamais véritablement été étudié. Cette recherche vise à combler ce vide en clarifiant le rôle du mouvement ouvrier, en particulier des principaux syndicats et du parti socialiste, dans l'évolution de la politique en matière d'assurance chômage.

Quelles sont les analyses et les positions défendues par ces organisations dans ce domaine ? Comment ont-elles évolué ? Comment ont-elles fait système avec les positions défendues par les autres groupes d'intérêt, notamment ceux du patronat ? Quelles formes de revendications et de luttes les ont traduites ? Quelle influence ces organisations ont-elles eue sur la politique fédérale en matière d'assurance chômage ? Quels compromis ont marqué l'évolution de cette assurance sociale ? Voici quelques-unes des questions auxquelles cette recherche a l'ambition de répondre.

Publication(s) liée(s)

Retour en haut