Aller au contenu principal

Mesurer la vulnérabilité - LIVES (IP214) (7231)

Etat
En cours (Direction)
Début / Fin
01.02.2015 - 31.01.2019
Domaine(s) d'expertise
Assurances sociales
Politiques sociales, action publique, état social
Sociologie, anthropologie
Sources de financement
Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) - PRN LIVES
Responsable(s)
Ritschard Gilbert (Department of Econometrics, Faculty of Economic and Social Sciences, Geneva)
Berchtold André
Oris Michel (Laboratory of Demography and Interfackulty Centre for Gerontology, Faculty of Social and Economic Sciences, Geneva)
Studer Matthias (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Gabadinho Alexis (Université de Genève)
Courvoisier Delphine (HUG - Hôpitaux universitaires de Genève)
Joye Dominique (Université de Lausanne)
Roberts Caroline (Université de Lausanne)
Lusier Victorin (Université de Lausanne)
Gaberel Pascal Eric (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Losa Fabio (Office de la statistique Canton du Tessin)
Schmacher Reto (Office cantonal de la statistique, Vaud)
Rossillion Sophie (Hospice Général, Genève)
Atzamba Henning (Office cantonal de l'emploi, Genève)

Description

L'IP214 est conçu pour offrir aux participants du PRN LIVES des compétences méthodologiques fortes dans la collecte et la gestion des données, ainsi que des outils statistiques de pointe pour l'analyse des processus de vulnérabilité et de résilience au cours de la vie. Le projet réunit les forces des deux IP méthodologiques précédents. Alors que dans la phase 1 (2011-2014) l'IP14 concentrait la plupart de ses efforts sur le développement de méthodes longitudinales pour étudier les parcours de vie, en particulier l'analyse de séquences, dans la phase 2 (2015-2018) nous souhaitons mettre l'accent, en matière d'analyse, sur les vulnérabilités en tant que conditions, risques et processus. Les travaux sur la qualité des données d'enquête menés par l'IP15 au cours de la phase 1 seront étendus à la phase 2, en maintenant l'accent sur les processus de production de données s'agissant de vulnérabilité.

Retour en haut