Aller au contenu principal

Modélisation des pratiques de soins aux migrants. Analyse des activités d'"Appartenances" (7069)

Etat
Terminée
Début / Fin
01.04.2008 - 15.11.2009
Domaine(s) d'expertise
Méthodes et techniques d'intervention en travail social
Migrations, citoyenneté, interculturalité
Santé mentale et psychiatrie
Sources de financement
Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), Réseau Centre d'études de la diversité culturelle et de la citoyenneté dans les domaines de la santé et du social (CEDIC)
Responsable(s)
de Jonckheere Claude
Chalverat Charles (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)

Description

Cette recherche a pour objet les pratiques de soins aux migrants proposées par la consultation psychothérapeutique de l'association "Appartenances" de Lausanne. Depuis sa création en 1992, cette consultation a développé une approche originale basée sur la compréhension de la signification culturelle des troubles physiques et psychiques des migrants. Ces troubles sont liés à la crise produite par l'événement même de la migration et par les événements vécus dans les pays d'origine, comme misère, guerre, torture, viol, ou autre et qui ont suscité le départ.

Les pratiques concrètes d'Appartenances ont évolué ces dernières années afin de pouvoir répondre aux problèmes que posent la migration et la souffrance des migrants. Elles ont notamment donné une place essentielle aux interprètes en tant que "ponts culturels" entre la culture d'origine des migrants et la culture d'accueil des thérapeutes. Cependant, elles ont peu été décrites et analysées et les praticiens eux-mêmes ont développé un savoir-faire efficace qui constitue leur style personnel, mais qui est peu conceptualisé. En raison de cette mobilité des pratiques, l'association Appartenances nous a demandé une recherche qui devrait permettre de "modéliser leurs pratiques" afin qu'elles puissent être montrées, transmises, voire enseignées.

Afin de contribuer à la modélisation des pratiques de soins aux migrants, nous utilisons une approche inspirée de l'analyse de l'activité et qui a pour particularité de partir de séquences d'activité filmées en vidéo pour être ensuite présentées aux praticiens (thérapeutes et interprètes) directement concernés ainsi qu'à des acteurs indirectement concernées (autres thérapeutes et interprètes d'Appartenances), mais connaissant intimement ces pratiques. Dès lors, une première analyse est produite par les praticiens eux-mêmes avec l'aide des chercheurs. A partir de ce matériel, le travail de modélisation, c'est-à-dire de repérage d'éléments stables et réguliers, ainsi que d'éléments hétérogènes des pratiques de la consultation peut s'effectuer. Nous pourrons ainsi voir quels sont les significations variées qui sont données aux troubles des migrants, les problèmes que les praticiens rencontrent et les solutions qu'ils mettent en oeuvre ou qu'ils inventent.

Retour en haut