Aller au contenu principal

Réception des aides non monétaires par les familles (7332)

Etat
Terminée
Début / Fin
01.12.2017 - 31.03.2019
Domaine(s) d'expertise
Famille
Politiques sociales, action publique, état social
Sociologie, anthropologie
Sources de financement
Ville de Lausanne - Bureau lausannois pour les familles
Responsable(s)
Gaberel Pascal Eric (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Modak Marianne (Professeur HES honoraire)

Description

Décliner, refuser ou renoncer aux prestations non monétaires proposées : une enquête auprès des familles et des professionnels.

Il ne suffit pas de proposer une aide ou une prestation pour qu’elle atteigne le public visé et déploie ses effets. Le non-recours aux prestations financières des assurances et des aides sociales commence à être étudié, mais on ne sait encore que très peu de choses sur le renoncement aux prestations non-monétaires destinées aux enfants et aux familles.

Les professionnel·le·s du travail social vivent la non-acceptation, le refus ou l’abandon de prestations comme un échec temporaire ou partiel, vite mis de côté par la somme des autres tâches qui leur incombent. La pléthore des demandes les empêche de réfléchir à l’adéquation, à l’efficacité et au sens donné aux prestations proposées. De leur côté, en refusant ou renonçant à une prestation offerte, les membres des familles concernées rompent le lien social proposé mais ne disent rien de leurs raisons. Dans cette relation paradoxale où les uns ne peuvent entendre ce que les autres ne peuvent dire se jouent des éléments essentiels de la relation d’aide et des politiques familiales.

Avec nos partenaires de recherche, le Bureau lausannois pour les familles (BLF), le Bureau d’information aux parents (BIP), la Maison de quartier de Chailly (MQC), le Groupe MDA « Etre Grands-Parents aujourd’hui » (MDA-EGPA), l’Association des familles monoparentales et recomposées (AFMR) et l’Association des familles du Quart-Monde (AFQM), nous vous proposons d’explorer cette problématique de la non réception des prestations non-monétaires à travers une recherche qualitative exploratoire auprès des familles et des professionnel·le·s.

Ce projet de recherche (Gaberel P. & Modak M, 2017) a reçu en novembre le prix du bureau lausannois pour les familles pour les projets favorables aux familles décerné par la Direction de l’enfance, de la jeunesse et des quartiers, soutenu par le service d’accueil de l’enfance et de la déléguée à la politique familiale de la Ville de Lausanne.

Retour en haut