Aller au contenu principal

Recherche sur les personnes appartenant à la communauté Rrom qui vivent dans le canton, en particulier quant au statut et aux usages de la mendicité avec ou sans enfants (8842)

Etat
Terminée
Début / Fin
01.05.2011 - 30.04.2012
Domaine(s) d'expertise
Famille
Politiques sociales, action publique, état social
Sources de financement
Service de protection de la jeunesse (SPJ), Vaud
Responsable(s)
Knüsel René
Tabin Jean-Pierre (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Collaboration de
Ansermet Claire (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)

Description

Les débats autour du caractère problématique de la mendicité de la population « Rrom » sont particulièrement forts aujourd’hui. On peut faire l’hypothèse que c’est parce qu’elle est le fait d’une population systématiquement dénigrée qui use de pratiques particulières, plus insistantes et parce qu’elle est fondée sur une mise en scène ostentatoire de la misère qui instrumentalise des enfants en bas âge.

La traite des êtres humains et la mendicité des mineur-e-s sont illégales. Mais ces mesures paraissent insuffisantes à certain-e-s élu-e-s. Les solutions proposées vont de l’introduction de l’interdiction de mendier au plan communal à des mesures d’envergure cantonale visant la lutte contre la mendicité en compagnie de mineur-e-s. La recherche de solutions politiques se heurte toutefois à l’absence de données précises sur cet objet. Cette recherche poursuivra donc 3 objectifs :

  • Documenter et comprendre comment le problème de la mendicité des enfants de la communauté Rrom est construit dans le canton de Vaud.
  • Décrire la population qui mendie dans le canton de manière à bien comprendre de qui il s’agit.
  • Comprendre comment ces personnes conçoivent l’éducation de leurs enfants.

Publication(s) liée(s)

Retour en haut