Aller au contenu principal

Recours à l'aide à domicile et positionnement d'acteur (7110)

Etat
Terminée
Début / Fin
01.01.2011 - 31.10.2012
Domaine(s) d'expertise
Santé
Situations de handicaps, incapacités
Vieillesse, fin de vie
Sociologie, anthropologie
Sources de financement
Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), Instrument d'encouragement pour la recherche orientée vers la pratique des hautes écoles spécialisées et hautes écoles pédagogiques (DORE)
Responsable(s)
Hirsch Durrett Elisabeth (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Voélin Raphaël (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Collaboration de
Dallera Corinne (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Perrin Céline (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)

Description

Ce projet a pour but d’étudier un tournant du processus de fragilisation qui caractérise le grand vieillissement. Le moment où le recours à une intervention professionnelle d’aide ou de soins au domicile est envisagé, puis où celle-ci est recherchée et mise en oeuvre représente une phase privilégiée pour dégager les caractéristiques des contextes et des stratégies permettant de maintenir un sentiment de contrôle et une posture d’acteur/actrice, alors que les circonstances peuvent inciter à un réaménagement identitaire sur un versant de passivité ou de renoncement à faire valoir ses priorités. L’impact déterminant de ce positionnement initial sur la suite de la carrière de bénéficiaire d’aide est connu ; la possibilité de renforcer la capacité de personnes âgées à vivre le processus en tant qu'acteurs/actrices revêt ainsi une grande importance.
L’accès à une population de primo-demandeurs/deresses d’aide et de soins à domicile, sans distinction formelle entre recherche d’aide et demande de soins, est conçu sans faire appel aux fournisseurs de prestations. Notre approche nécessite en effet une indépendance réelle des chercheur·e·s vis-à-vis de l’organisation concrète de l’appui. C’est le milieu associatif, attentif aux questions de droit et de reconnaissance des choix et priorités des personnes âgées ayant besoin d’aide, qui nous permettra de constituer une population de sujets à Lausanne et à Genève.

Retour en haut