Aller au contenu principal

Religion et tolérance (7022)

Etat
Terminée
Début / Fin
01.03.2004 - 30.08.2007
Domaine(s) d'expertise
Politiques sociales, action publique, état social
Sociologie, anthropologie
Sources de financement
Haute école de travail social et de la santé - EESP - Lausanne, Unité de recherche
Responsable(s)
Bovay Claude (Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne)
Becci Irène
Collaboration de
Broquet Raphaël
Becci Irène

Description

Analyse des représentations sociales autour de la diversité religieuse en Suisse et des attentes à l'égard de l'État dans ce domaine. Des analyses empiriques de données récentes montrent que la grande majorité de la population associe positivement Églises établies et pouvoir politique, et attend de l'État qu'il cadre la reconnaissance sociale et politique de la diversité religieuse. D'un côté, le Christianisme apparaît comme une référence sociale, culturelle, éthique et politique importante pour une grande partie de la population. D'un autre côté, l'État est considéré comme le régulateur des « autres » religions, notamment pour limiter le potentiel de violence ou de déstabilisation sociale qui leur est associé. Cette manière de combiner religieux et politique questionne la thèse de la privatisation.

Publication : Bovay, C. & Becci, I. (2007). Les représentations sociales concernant la pluralisation religieuse en Suisse. Social Compass (Vol. 54, No 2), 145-159

Retour en haut