Aller au contenu principal

Adolescence et cinéma : du côté de l'émancipation féminine

Dans ce chapitre d’un ouvrage portant sur la place des adolescentes dans le cinéma, Isabelle Csupor et Michel Vuille apportent un regard sociologique sur l’émergence d’héroïnes de films, entre 1950 et 2000. Les auteurs mobilisent la matrice de Nathalie Heinrich (1996) pour analyser les parcours d’émancipation de jeunes femmes, tels qu’ils apparaissent dans trois films: « Et Dieu... créa la femme » (de Roger Vadim, 1956, avec Brigitte Bardot), « Les tricheurs » (de Marcel Carné, 1958) et « Regarde-moi » (de Audrey Estrugo, 2007). Cette lecture montre bien comment l’analyse de films permet de mettre en lumière certains enjeux en lien avec l’émancipation de jeunes femmes, dans des contextes sociohistoriques spécifiques.

Auteur-e-s
Csupor Isabelle
Vuille Marilène
Références

Csupor, I. & Vuille, M. (2013). Adolescence et cinéma : du côté de l'émancipation féminine. In S. Dupont & H. Paris (Eds), L'adolescence et le cinéma. De Lolita à Twilight (pp. 49-62). Paris : Erès.

Retour en haut