Aller au contenu principal

Apprendre à l'âge adulte, qu'en disent les personnes avec une déficience intellectuelle ?

Les adultes avec une déficience intellectuelle (DI) manifestent, quand on les questionne, une grande envie d’acquérir de nouvelles connaissances. C’est le constat établi par l’étude menée par l’Université de Fribourg et la Haute école de travail social et de la santé-EESP de Lausanne auprès de soixante adultes avec une DI (dont 24 avec une trisomie 21). En effet, 88% des personnes interrogées estiment qu’elles peuvent encore apprendre à l’âge adulte. Elles ne sont que 3% à exprimer un avis clairement négatif et 9% un avis fluctuant. Ni l’âge, ni le genre, ni encore l’étiologie n’influencent les positions exprimées. De plus, 47 personnes déclarent avoir des projets d’apprentissage concrets touchant diverses habitudes de vie. 

Résumé : Emilie Pasquier.

 

Cette publication est issue de la recherche "Les apprentissages à l'âge adulte, qu'en disent les personnes avec une déficience intellectuelle ?" (7146).

Auteur-e-s
Gremaud Germaine
Petitpierre Geneviève
Tessari Veyre Aline
Références

Gremaud, G., Petitpierre, G. & Veyre, A. (2015). Apprendre à l'âge adulte, qu'en disent les personnes avec une déficience intellectuelle ? Pages romandes, 1, 7-9.

Liens
Retour en haut