Aller au contenu principal

Assurance chômage, normatitivité et travail social : premières réflexions

Le débat sur la classification des États sociaux néglige le plus souvent la réflexion sur les effets normatifs de l’État social. L’accès aux droits sociaux est assorti de normes érigées en devoirs et le travail social contribue à leur production. Ces normes sont constitutives de l’esprit du capitalisme, car elles délimitent l’espace du pensable en matière de politique sociale.

Cet article se concentre sur la dimension normative des régimes de sécurité sociale à partir de l’analyse des systèmes de protection contre le chômage dans 11 pays européens. Il s’agit d’une étape à situer dans le cadre d’une réflexion en cours concernant l’impact de cette normativité sur le travail social.

Après avoir exposé la méthodologie et les limites de leur recherche, Jean-Pierre Tabin et Raluca Enescu étudient ce que la base empirique principale sur laquelle ils ont travaillé diffuse comme normes. Les auteur-e-s observent ensuite les prestations de chômage des 11 pays examinés afin de faire ressortir leur pourtour normatif à partir des conditions statutaires d’accès aux prestations, de la valeur donnée par le dispositif à l’emploi, des types d’emploi pris en considération et de la manière dont l’assurance considère les rôles parentaux.

Jean-Pierre Tabin et Raluca Enescu concluent en expliquant brièvement les pistes de recherche suivies afin de mieux documenter la question du rôle du travail social dans la production de la normativité des régimes de sécurité sociale.

Résumé : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Enescu Raluca
Tabin Jean-Pierre
Références

Tabin, J.-P. & Enescu, R. (2012). Assurance chômage, normatitivité et travail social : premières réflexions. Revue suisse de travail social, 12, 100-112.

Recherche(s) liée(s)
Retour en haut