Aller au contenu principal

Assurance chômage : une révision à combattre !

Malgré le récent refus populaire de la baisse des rentes d’assurance chômage, la droite n’a pas modifié son projet de baisse des indemnités de chômage pour des catégories de personnes pourtant déjà discriminées. En effet, les jeunes et les femmes sont particulièrement touché-e-s par ces mesures.

Ces mesures constituent premièrement une discrimination selon l’âge en limitant à deux cent les indemnités chômage accordées aux jeunes de moins de vingt-cinq ans qui subissent pourtant déjà des discriminations dans l’accès au marché du travail. De plus, cela les poussera à accepter n’importe quel emploi. Deuxièmement, en réduisant les indemnités pour les personnes qui viennent de terminer leur formation, ces mesures dévalorisent la formation pourtant considérée comme la solution à l’insertion sur le marché du travail. Enfin, ces mesures constituent une discrimination envers les femmes en réduisant les indemnités pour les personnes qui doivent se remettre à travailler après une séparation ou la mort du conjoint : ce sont généralement des femmes qui se sont dédiées au travail domestique. Cette mesure rend compte du peu de considération des autorités pour le travail domestique effectué gratuitement !

Ce projet constitue une détérioration drastique de la sécurité sociale et aurait pour conséquence une précarisation accrue des salarié-e-s. Dans ce sens, une mobilisation syndicale est nécessaire.

Résumé : Sarah Kiani

Auteur-e-s
Togni Carola
Références

Togni, C. (2010). Assurance chômage : une révision à combattre ! Services publics, journal du syndicat des services publics, 91(5), 7.

Liens
Retour en haut