Aller au contenu principal

Ce qui est "normal" pour l'assurance chômage

Cet article se base sur une étude concernant l’assurance chômage dans onze pays de l’Union Européenne et démontre quelles normes sont proposées par cette assurance. Il ne suffit en effet pas d’avoir un emploi salarié pour prétendre à l’assurance chômage : il faut être domicilié dans le pays ce qui exclut de fait les personnes sans papiers, mais aussi avoir cotisé durant un temps déterminé, qui varie selon les pays. Le travail domestique n’est pas pris en compte par cette assurance et l’emploi irrégulier typiquement exercé par des femmes, comme garde d’enfants ou femmes de ménage ne donne droit dans aucun pays à des dispositions particulières, contrairement à des emplois irréguliers typiquement masculins tels que le travail sur les chantiers. Ces mêmes emplois « féminins », irréguliers et à temps très partiel, sont également prétérités en raison du nombre minimal d’heures hebdomadaires requises pour avoir droit aux indemnités. Pour l’assurance, un emploi « normal » s’exerce dans une période d’âge bien déterminée et par des catégories de personnes considérées comme insérables sur le marché de l’emploi.

C’est donc la norme masculine de l’emploi, régulier et à temps complet, qui est véhiculée par l’assurance chômage, sans prise en compte du travail domestique. Cette norme contribue à la division et à la hiérarchisation des rôles sexués.

Résumé : Sarah Kiani

Auteur-e-s
Tabin Jean-Pierre
Références

Tabin, J.-P. (2011). Ce qui est “normal” pour l'assurance chômage. Services publics, journal du syndicat des services publics, 92(15), 7.

Tabin, J.-P. (2012). Ce qui est “normal” pour l'assurance chômage. Reiso : information sociale indépendante, mis en ligne 11 janvier.

Liens
Recherche(s) liée(s)
Retour en haut