Aller au contenu principal

Collaboration et hiérarchisation des métiers : repenser la collaboration

Ce texte conclusif de la table ronde « Petite enfance » de 2006, qui a pour préoccupation les transformations du métier et de la pratique induites par les réformes de la formation, se concentre sur les stratégies à adopter afin d'éviter une hiérarchisation entre les professionnel-le-s du social. La reconfiguration de la formation dans le domaine du Travail Social en Suisse va en effet être à l'origine de disparités entre les niveaux de formations. Dès lors, comment éviter le piège de la hiérarchisation que pourrait induire une division du travail liée à ces différents niveaux ?

Les auteurs proposent de développer une pratique collective cohérente en s'appuyant sur la notion de médiation afin d'établir une coopération entre les travailleur-se-s sociaux-les. Le collectif des professionnel-le-s doit communiquer afin d'élaborer de nouvelles solutions, en procédant à une réorganisation du travail, à une coordination des intelligences individuelles du métier.

Cette coopération, réponse au défi posé par la réforme de la formation, n'est possible que s'il existe une réelle confiance enter les acteurs/trices, un espace de discussion et une visibilité de leur pratique.

Une nouvelle organisation du travail est en passe de se créer. Celle-ci doit continuellement se réorganiser, la pratique doit se recréer avec les professionnel-le-s, dans un esprit de coopération, réponse au risque de hiérarchisation que pourrait induire le développement de spécialisations au sein du métier.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Frund Robert
Spack Annelyse
Références

Spack, A., & Frund, R. (2006). Collaboration et hiérarchisation des métiers : repenser la collaboration. In Transformation du contexte, évolution du métier : questions, craintes et espoirs : table ronde Petite enfance (pp. 40-46). Lausanne: EESP.

Retour en haut