Aller au contenu principal

Comprendre autrui dans le développement typique et atypique : le cas de l'autisme

Les théories de l’esprit pour comprendre autrui sont largement étudiées chez l’enfant depuis les années 1980. L’attribution d’états mentaux à autrui pour comprendre et prédire les comportements se perfectionne avec l’âge des enfants. Cet article présente ce développement en discutant des premières recherches et des élargissements actuels. Les enfants avec autisme présentent des difficultés dans les interactions sociales, difficultés analysées au regard de leurs problèmes avec la théorie de l’esprit. Les données sur les particularités de l’attention visuelle des personnes avec autisme permettent de discuter des compétences précoces à tenir compte des savoirs d’autrui pour anticiper leur comportement. Les données longitudinales sur le développement des théories de l’esprit permettent de justifier le fait que les théories de l’esprit peuvent s’apprendre et qu’il convient de développer les soutiens auprès des enfants pour améliorer leur compréhension d’autrui.

Auteur-s
Thommen Coletti Evelyne
Références

Thommen, E. (2017). Comprendre autrui dans le développement typique et atypique : le cas de l'autisme. Enfance, 4, 543-561. DOI: dx.doi.org/10.4074/S0013754517004190

Retour en haut