Aller au contenu principal

De la pratique du guérisseur à celle du thérapeute

Ce texte de Charles Chalverat débute par un entretien avec un praticien de la médecine populaire en Suisse Romande, André Lindenberger. L’entretien porte sur le parcours de ce guérisseur devenu thérapeute. Cela permet la découverte des moyens et des outils utilisés par les praticien-ne-s de la médecine populaire. Charles Chalverat relève que ces personnes ont passé par l’expérience de la souffrance et ont pu la transformer (résilience). Elles sont à même de réveiller la partie « guérisseur » enfouie chez les patient-e-s, ce qui favorise le processus de guérison.

L’auteur analyse la pratique du guérisseur interrogé en relevant l’efficacité symbolique de son action. Charles Chalverat évoque ensuite le mythe de Chiron et l’archétype du « guérisseur/blessé » que l’on retrouve dans les relations d’aide, et notamment dans celles décrites par André Lindeberger.

L’auteur conclut en constatant qu’une conception du monde dans laquelle le lien à la transcendance est le facteur décisif de la guérison se retrouve souvent dans les médecines populaires on retrouve. La ou le praticien se décrivent alors volontiers comme intermédiaire avec les forces de l’au-delà.

Résumée : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Chalverat Charles
Références

Chalverat, C. (2011). De la pratique du guérisseur à celle du thérapeute. In I. Célestin-Lhopiteau (Ed.), Changer par la thérapie (pp. 142-170). Paris : Dunod.

Retour en haut