Aller au contenu principal

Der Capability Ansatz und sein Beitrag für die Analyse gegenwärtiger Sozialpolitik

L’Etat Providence passe par un triple processus de transformation : l’activation de ses bénéficiaires, l’individualisation de ses services et une territorialisation de l’aide. D’un système de compensation monétaire, on passe à un système de restauration ou de développement de la capacité productrice et de la volonté de l’individu : les interventions se font sur mesure, en fonction des caractéristiques individuelles. L’analyse des politiques sociales ne peut se faire efficacement à l’aide des instruments classiques statistiques et des théories de sciences politiques, instruments souvent statiques et qui ne prennent pas en compte la qualité du travail et la satisfaction personnelle des individus. L’approche par les capabilités (CA) d’Amarta Sen est plus adéquate pour comprendre ces changements, en prenant en compte trois dimensions-clés : les ressources qu’une personne a à sa disposition, ses capabilités, c’est-à-dire ses possibilités réelles de vivre la vie qu’elle choisit et enfin la vie qu’elle vit réellement. Cette contribution a donc pour but d’élaborer un cadre d’analyse des politiques sociales à l’aide de l’approche par les capabilités et de ces deux notions-clés, la capability for work, c’est-à-dire la liberté réelle de l’individu de choisir son travail et la capability for voice, c’est-à-dire sa possibilité de participer au processus démocratique. Cette approche ne se concentre pas sur l’efficacité des politiques actives (par exemple en terme du nombre de personnes qui trouvent effectivement un emploi) mais sur leur contenu substantiel et leur légitimité.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Bonvin Jean-Michel
Références

Bonvin, J.-M. (2009), Der Capability Ansatz und sein Beitrag für die Analyse gegenwärtiger Sozialpolitik. SP Soziale Passagen, Journal für Empirie und Theorie sozialer Arbeit, 1, 8-22.

Retour en haut