Aller au contenu principal

Editorial

Cet éditorial résume les intentions des auteurs dans le rassemblement des contributions pour ce numéro concernant le sport et la violence.

Les tentatives de constituer un champ de recherche autour de cette thématique datent des années 1960. La création de ce champ a pour but d’induire de nouvelles compréhensions sociologiques d’un phénomène qui interroge la société sous trois angles : l’angle social lié à la montée du sentiment d’insécurité du monde, l’angle sportif qui remet en question les discours concernant les bienfaits du sport et qui pointe du doigt les violences et les affirmations identitaires du hooliganisme et enfin l’angle des souverainetés politiques en raison de l’intégration de ce thème à l’agenda politique. L’étude sociologique de la violence et du sport s’articule autours de trois grands topiques : les travaux de Norbert Elias qui conçoivent la répression des affects de la modernité appelant à des moments de catharsis, un traitement de l’objet oscillant entre ethnologie et sociologie d’inspiration actionnaliste et une grammaire de l’amour du sport qui est souvent l’ancrage des sociologues du sport mais qui est rarement assumé.

Les auteurs de cet éditorial ont voulu démontrer, à travers le choix des contributions de ce numéro, que le hooliganisme est complexe. Ils ont voulu varier les points de vue et fournir des pistes de réflexion à des futurs travaux en confrontant des auteurs expérimentés et moins expérimentés, et en ne privilégiant pas uniquement les travaux qui s’attachent aux causes et à la compréhension des phénomènes.

Résumé : Sarah Kiani

Auteur-e-s
Jaccoud Christophe
Malatesta Dominique
Références

Jaccoud, C. & Malatesta, D. (2009). Editorial. International Review on Sport and Violence, 3, 1-3.

Liens
Recherche(s) liée(s)
Retour en haut