Aller au contenu principal

Education de la petite enfance : contextes sociaux et transformation des usages

Dans le cadre d'un colloque organisé en 2003 à Genève, plusieurs chercheuses et chercheurs se sont réunis afin de discuter de la question de l'abaissement de l'âge de la scolarité. La contribution de Gil Meyer et Annelyse Spack, enseignants à l'EESP et de Levente Csikos, directeur du Centre de vie enfantine de la Grangette, se concentre sur les mutations tant familiales qu'économiques et leur impact sur les structures d'accueil pour les petits.

Après un état des lieux des crèches-garderies en Suisse et l'évocation de la pénurie face à une demande accrue, un exemple d'évolution d'une institution dans le quartier de la Grangette à Lausanne est présenté. Appuyée de tableaux chiffrés, cette étude montre les transformations tant démographiques qu'économiques vécues par les familles de ce quartier et corrélativement celles de l'institution. Cet exemple permet de rendre compte d'une fragilisation croissante du tissu social illustré par l'augmentation des familles monoparentales au revenu de plus en plus modeste et souvent issues de l'immigration.

De plus en plus de parents, pour des raisons souvent professionnelles, désirent ou doivent placer leur enfant dès son plus jeune âge. Des réajustements sont donc inévitables, dont le placement précoce des enfants lié aux nouvelles attentes de parents qui, pour la plupart, ne considèrent pas le placement de leur enfant comme une obligation mais bien comme une socialisation nécessaire et positive.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Csikos Levente
Meyer Gil
Spack Annelyse
Références

Csikos, L., Meyer, G., & Spack, A. (2005). Education de la petite enfance : contextes sociaux et transformation des usages. In Scolariser la petite enfance? Actes du deuxième colloque “Constructivisme et éducation”, 11-12 (pp. 164-187). Genève: Service de la Recherche en Education.

Retour en haut