Aller au contenu principal

Entre nous, le cancer : monde du travail et dynamiques familiales autour de l'enfant gravement malade

Lorsqu’un enfant tombe gravement malade, ses parents doivent réaménager leur mode de conciliation entre sphère privée et sphère professionnelle afin d’articuler au mieux travail, famille et soins. Cet article se fonde sur une recherche anthropologique menée en Suisse durant plus de trois ans auprès de parents, de proches, de collègues et de supérieurs hiérarchiques pour analyser les incidences que ces réaménagements produisent tant sur le monde du travail que sur les dynamiques familiales. S’appuyant sur l’exemple helvétique où les personnes salariées n’ont droit qu’à trois jours pour organiser la garde de leur enfant malade, il documente les pouvoirs discrétionnaires qui sont à l’œuvre entre employés et employeurs dans ces situations, ce qui induit une gestion au cas par cas. Ce constat, loin de se limiter aux pays qui n’ont pas mis en place de mesures légales de soutien à ces parents, dénote une faille des arrangements contemporains entre État, entreprises et familles dans la prise en charge des enfants, en particulier ceux qui sont malades du cancer ; cette faille s’opère au détriment de ces parents.

Auteur-e-s
Berthod Marc-Antoine
Papadaniel Yannis
Brzak Nicole
Références

Berthod, M.-A, Papadaniel, Y. & Brzak, N. (2016). Entre nous, le cancer : monde du travail et dynamiques familiales autour de l'enfant gravement malade. Enfances Familles Générations, 24, mis en ligne 15 août.

Liens
Recherche(s) liée(s)
Retour en haut