Aller au contenu principal

Evolution du processus de l'ergothérapie et raisonnements cliniques

Le processus de l’ergothérapie, ensemble de réflexions issues des sciences humaines ou fondamentales qui débouche sur des étapes adaptées aux différentes situations, a passablement évolué au fil des années. L’ergothérapie s’engage ainsi dans la complexité, auto - organisant sa réflexion de telle sorte que les relations constituant le système varient, rendant possible la mobilisation de diverses formes sur des contenus très étendus. Cette complexité, permettant à l’ergothérapie de passer d’une série d’étapes à effectuer à un processus réflexif, facilite la pratique centrée sur le client, le recours aux divers cadres de références, la pratique fondée sur des preuves et soutenue par diverses formes de raisonnements cliniques.

Dans cet article, Sylvie Meyer propose un retour historique sur les différents courants qui ont permis la mise en place de ce processus réflexif en ergothérapie. L’évolution et les apports de chacun sont ainsi retracés.

L’ergothérapie procède d’une distinction entre les formes et les contenus des raisonnements et distingue deux catégories de formes, les raisonnements permettant d’évaluer et d’agir en prenant en compte la condition de santé de l’usager et les effets du traitement sur sa santé, ainsi que les formes antipositivistes permettant de comprendre l’usager dans son contexte de vie. La complexité croissante de la pratique en ergothérapie permet ainsi de produire des raisonnements hypothético - déductifs, plus uniquement sur la maladie mais également sur les occupations humaines.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Meyer Sylvie
Références

Meyer, S. (2008). Evolution du processus de l'ergothérapie et raisonnements cliniques. In M.-H. Izard (Dir.), Expériences en ergothérapie,  21ème série (pp. 31-35). Montpellier: Sauramps Médical.

Retour en haut