Aller au contenu principal

Femmes et logement

La pénurie de logement et l’augmentation des prix des loyers dans le bassin lémanique depuis plusieurs années touchent les personnes qui cherchent un nouvel habitat. Viviane Prats s’intéresse dans cet article à la population souffrant d’un problème d’addiction en recherche de logement, et plus particulièrement à la situation des femmes toxicodépendantes.

Pour commencer, Viviane Prats rend compte de deux études : la première à propos de la question du logement des personnes toxicodépendantes et la seconde au sujet des femmes confrontées à des problèmes d’addiction.

Ensuite, Viviane Prats présente les différents problèmes rencontrés et les possibilités en matière d’aide. Elle illustre son propos par des témoignages qui rendent compte, par exemple, de la difficulté à trouver un logement pour les personnes qui bénéficient de l’aide sociale ou de l’impossibilité d’en trouver un lorsque des poursuites sont en cours. Les témoignages montrent la nécessité d’avoir un lieu pour effectuer des recherches de logement : il est en effet quasiment impossible de le faire si elles sont à la rue.

L’auteure présente ensuite l’offre en matière de structures d’accueil, qui s’est étoffée ces dernières années, mais qui n’est pas encore suffisante et pas toujours adéquate pour des femmes, encore moins si elles ont un ou des enfants. D’une part, leur sécurité n’est pas forcément garantie, d’autre part il leur arrive de se retrouver dans lieux qui les mettent en contact avec le milieu dont elles souhaitaient précisément se distancier.

Viviane Prats évoque le défi pour les professionnel-le-s de trouver des solutions permettant d’améliorer les conditions d’existence de celles et ceux qui vivent dans la précarité (recherche et maintien du logement, appartements communautaires, EMS spécialisés pour les personnes toxicodépendantes vieillissantes). Les services sociaux doivent parfois avoir recours aux hôtels ou aux pensions pour palier le manque de solutions.

Viviane Prats conclut son article en relevant que l’amélioration de la situation de ces personnes fragilisées ne pourra se faire sans une volonté politique.

Résumé : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Prats Viviane
Références

Prats, V. (2012). Femmes et logement. Dépendances, 47, 23-25.

Retour en haut