Aller au contenu principal

Figure de salariés CFTC en lutte : les cas du Continental et de Nortel

Sur fond de crise économique, l’année 2009 a été le théâtre de nombreuses luttes sociales suite aux annonces de plans de licenciements, de fermetures d’usines et de délocalisations aux quatre coins de la France : Continental à Clairoix, New Fabris à Chatellerault, Nortel à Châteaufort, JLG à Tonneins, Caterpillar à Echirolles, Sony à Pontonx sur l’Adour, 3M à Pithiviers, Faurecia à Brières-les-Scellés, FM Logistic à Woippy, SCAPA à Bellegarde-sur-Valserine ou encore Molex à Villemur-sur-Tarn. Ces conflits sociaux que l’on peut qualifier de « durs » ont marqué les esprits par la radicalité des moyens d’action adoptés par les salariés et leurs représentants mobilisés allant jusqu’à « saccager » une sous-préfecture (Continental), menacer de faire exploser leurs usines (New Fabris, Nortel, JLG) ou encore séquestrer des cadres dirigeants (Caterpillar, Sony, 3M, Faurecia, FM Logistic, SCAPA, Molex). L’enquête « Figures de salariés CFTC en lutte: les cas de Continental et Nortel » présentée ici a ainsi pour ambition d’étudier les logiques de réorganisation de l’activité productive développées par les directions des grandes entreprises et leurs conséquences pour les différentes catégories d’acteurs engagées dans la lutte contre leur mise en œuvre. Cette étude s’intéresse ainsi aux problèmes cruciaux auxquels sont quotidiennement confrontés un nombre croissant de salariés à travers les études de cas de deux conflits qui ont été au cœur de l’« actualité sociale » de l’année 2009 : la fermeture de l’usine Continental de Clairoix (Oise) et la liquidation de filiale française Nortel Networks SA à Châteaufort (Yvelines).

Auteur-e-s
Dif-Pradalier Maël
Reix Fabien
Références

Dif-Pradalier, M., & Reix, F. (2012). Figure de salariés CFTC en lutte : les cas du Continental et de Nortel. Paris : CFTC.

Retour en haut