Aller au contenu principal

Filles et garçons face aux territoires de jeu de la petite enfance

Cet article analyse les jeux des enfants de 3-4 ans dans le milieu des crèches – garderies, afin d’éclairer les processus de différenciation sexués à l’œuvre. En effet, l’aménagement de l’espace dans le contexte du jeu libre, favorisé en Suisse romande, ainsi que la division des locaux en coins « sextypés » a des conséquences sur le développement d’une culture du jeu différentiée. Bien que les coins jeu du type « coin cuisine » et « coin garage » ne soient pas explicitement constitués pour l’un des deux sexes, ils influent pourtant sur la manière dont ceux-ci investissent l’espace et les réinterprètent, alors même que les adultes n’interviennent pas. Les garçons investissent nettement plus le coin cuisine que les filles le coin garage.

Cette utilisation de l’espace semble donc se faire en défaveur des filles, utilisant l’espace de manière moindre comparé aux garçons.

L’observation dont il est question ici a été effectuée à Genève, Lausanne et dans le canton de Fribourg, avec un accent particulier mis sur le type d’activités développées. L’auteure montre que la « spécialisation » des coins est au centre de conflits et d’enjeux et s’inscrit dans des rapports de force, malgré le fait que les éducatrices ne considèrent pas le sexe comme un facteur déterminant dans l’aménagement de l’espace. Cette recherche permet de rendre compte que le jeu libre en crèche participe au « dressage des corps », dressage qui se fait en défaveur des fillettes.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Golay Dominique
Références

Golay, D. (2008). Filles et garçons face aux territoires de jeu de la petite enfance. In G. Ferréol & G. Vieille Marchiset (Eds.), Loisirs, sports et sociétés (pp. 151-165). Besançon: Presses universitaires de Franche-Comté.

Retour en haut