Aller au contenu principal

Guérisseurs, rebouteux et détenteurs du "secret"

Dans ce chapitre faisant partie de l’ouvrage « Les médecines complémentaires : dépasser les clivages », Charles Chalverat et Bertrand Graz décrivent comment les guérisseurs découvrent leur don. Ce sont des personnes qui ont connu la souffrance, et qui, en travaillant à la transformation de leur « malheur », ont découvert leur don. Les auteurs comparent cette transformation à la notion de résilience développée par Cyrulnik. Ils relèvent également que « l’aidant » doit avoir fait l’expérience de la souffrance et avoir su la transformer en renaissance pour être à même de réveiller chez son patient « le guérisseur enfoui en lui » et ainsi favoriser son processus d’auto-guérison.

Charles Chalverat et Bertrand Graz expliquent par ailleurs qu’en Suisse, une forme de tolérance de la médecine officielle existe vis-à-vis des pratiques traditionnelles. D’une manière générale, la rigueur de la raison cohabite avec la puissance de la foi et des croyances.

Les auteurs évoquent enfin une étude clinique expérimentale au sujet des pratiques des guérisseurs. Ils se demandent s’il s’agit d’un domaine où étudier le sujet suffirait à le détruire. Charles Chalverat et Bertrand Graz concluent le chapitre sur cette idée, en ajoutant que pour mieux connaître le tout, il n’est en effet pas forcément avantageux d’en étudier les parties.

 Résumé : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Chalverat Charles
Références

Chalverat, C. (2012). Guérisseurs, rebouteux et détenteurs du “secret”. In B. Graz, Les médecines complémentaires (pp. 22-24). Lausanne : Presses polytechniques et universitaires romandes.

Retour en haut