Aller au contenu principal

Insertion professionnelle des jeunes diplômé·e·s des hautes écoles spécialisées une année et cinq ans après obtention du Bachelor : effets de genre et de domaines

Dans cet article, R. Fasel, S. Rey et M. Kuehni évoquent certains résultats issus d’une recherche sur l’insertion professionnelle de titulaires d’un bachelor d’une Haute école spécialisée (HES) en ingénierie, architecture, santé et travail social, dans une perspective de genre. L’analyse se base sur des données longitudinales de l’Office fédéral de la statistique et porte sur des dimensions tant objectives (taux d’insertion et d’occupation par domaine, accès à des positions dirigeantes ainsi qu’à la parentalité) que subjectives (satisfaction au travail). Cette recherche a permis de mettre en évidence des inégalités de genre, d’une part entre les domaines féminisés et masculinisés, et d’autre part l’intérieur de chaque domaine.

Résumé : Noémie Pulzer

Auteur-e-s
Fasel Rachel
Rey Séverine
Kuehni Morgane
Références

Fasel, R., Rey, S. & Kuehni, M. (2018). Insertion professionnelle des jeunes diplômé·e·s des hautes écoles spécialisées une année et cinq ans après obtention du Bachelor : effets de genre et de domaines. In G. Boudesseul et al. (coord.), Jeunesse(s) et transitions vers l'âge adulte : quelles permanences, quelles évolutions depuis trente ans ? (pp. 211-221). Céreq Echanges, 6.

Liens
Recherche(s) liée(s)
Retour en haut