Aller au contenu principal

Je, tu, elle, nous coopérons

L'auteure assure que coopérer c'est aussi discuter les désaccords... C'est périlleux et tendu parce qu'une intelligence collective des situations n'est pas la somme des trouvailles individuelles et n'est pas non plus une garantie d'harmonie universelle. Il y a des frictions et des inventions, le silence n'est jamais d'or et l'inattendu survient régulièrement.

Auteur-e-s
Kuhni Karina
Références

Kühni, K. (2016). Je, tu, elle, nous coopérons. Revue [petite] enfance, 121, 72-77.

Retour en haut