Aller au contenu principal

La dénonciation des "abus"

Ce texte étudie la généralisation du discours sur l’abus de prestations sociales, un discours qui peut paraître d’autant plus raisonnable qu’il ne provoque que de rares controverses. La forme la plus classique de cette rhétorique soutient que des personnes développent des stratégies pour profiter de prestations sociales et qu’il s’agit de traquer ces abus pour éviter que l’argent des contribuables ne soit versé à des personnes qui n’en auraient pas besoin. Parmi les dispositifs visés, on trouve notamment l’assistance publique et l’assurance invalidité.

Dans ce chapitre, Jean-Pierre Tabin discute les principaux arguments avancés concernant les abus dans chacun de ces dispositifs. En conclusion, il propose une réflexion sur les conséquences sociales du discours sur l’abus, en relevant que cette manière d’envisager la conduite humaine constitue un déni des causes sociales du recours aux prestations sociales, signale une ignorance de la condition même de possibilité d’une stratégie, et donne une image tronquée des représentations humaines.

Jean-Pierre Tabin souligne en guise de conclusion que la rhétorique sur l’abus est avant tout une rhétorique réactionnaire, qui vise les populations les plus fragiles et repose sur le refus de considérer les droits sociaux comme des droits citoyens.

Résumé : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Tabin Jean-Pierre
Références

Tabin, J.-P. (2009). La dénonciation des “abus”. In F. Masnata, J. Meizoz & J.-M. Dolivo (Eds), La Suisse à droite sans limite ? (pp. 51-68). Vevey : Editions de l'Aire.

Retour en haut