Aller au contenu principal

La discrimination multiple sur le marché du travail en Suisse

Selon la définition formulée à la Conférence mondiale contre le racisme de l’ONU (Durban), la discrimination multiple est une inégalité de traitement fondée sur plusieurs caractéristiques comme le sexe, le statut social, la couleur de la peau, l’appartenance religieuse, l’orientation sexuelle ou le handicap. Les résultats de l’Enquête suisse sur la structure des salaires et ceux de l’Enquête suisse sur la population active mettent en lumière l’impact préjudiciable sur l’accès au marché du travail, la position au sein de ce marché, le niveau des salaires ou encore les conditions de travail que peut exercer la combinaison de divers facteurs de discrimination chez une même personne.

L’article de Jean-Michel Bonvin met en lumière le fait que des inégalités fondées sur des caractéristiques dites naturelles ou sociales continuent d’exister dans le marché du travail helvétique en dépit de la montée en force du discours de l’égalité des chances et de l’idéal méritocratique qu’il convoie. L’auteur constate également que les plus discriminé-e-s au regard des caractéristiques naturelles et sociales sont aussi, le plus souvent, les personnes qui ont le plus de difficulté à bénéficier des opportunités ouvertes par l’idéal méritocratique.

L’article présente en premier lieu les ressorts de la discrimination multiple, avant de s’intéresser à la question de savoir comment lutter efficacement contre celle-ci.

Résumé : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Bonvin Jean-Michel
Références

Bonvin, J.-M. (2009). La discrimination multiple sur le marché du travail suisse. Tangram, 23, 61-63.

Retour en haut