Aller au contenu principal

La participation à l'aune de l'approche par les capacités d'Amartya Sen

Que ce soit dans les processus de décision, de mise en œuvre ou d’évaluation, un large consensus existe pour recommander la participation des personnes concernées. C’est une source de légitimité accrue dans la mesure où les participant-e-s à un processus décisionnel en avaliseront plus volontiers les résultats. Elle contribue également à augmenter les connaissances et informations à disposition en donnant la parole à toute une diversité d’acteurs et d’actrices et permet de rendre la décision plus conforme à la complexité du réel.

Dans ce chapitre, Jean-Michel Bonvin présente tout d’abord la participation en tant que notion ambiguë qui recouvre des réalités plurielles. Il développe ensuite l’approche par les capacités et son apport à l’étude de la participation (mis en lumière par Amartya Sen). Jean-Michel Bonvin expose ensuite les conditions de la participation effective (capability for voice), en s’arrêtant d’abord sur les moyens de la participation, puis sur la liberté de participer.

Dans sa conclusion, Jean-Michel Bonvin relève que l’approche par les capacités définit une conception exigeante de la participation qui s’inscrit dans la droite ligne de la troisième forme de participation identifiée par Arnstein (1969).

Résumé : Anne-Line Schminke.

Auteur-e-s
Bonvin Jean-Michel
Références

Bonvin, J.-M. (2013). La participation à l'aune de l'approche par les capacités d'Amartya Sen. In F. Claisse, C. Laviolette, M. Reuchamps & C. Ruyters, C. (Eds), La participation en action (pp. 41-54). Bruxelles : P.I.E. Peter Lang.

Retour en haut