Aller au contenu principal

La question de l'équité intergénérationnelle : problème social ou subterfuge politique ?

Le débat sur l’équité intergénérationnelle n’est certes pas nouveau. Mais, dans un contexte de « crise », de diminution de la croissance économique, ainsi que d’inquiétudes liées à l’avenir des retraites, il rencontre un regain d’intérêt politique et dans les médias.

L’allongement de la durée de la vie et l’amélioration notable des conditions d’existence des retraité-e-s au cours de ces dernières décennies, conjugués à une stagnation économique (ayant touché de plein fouet les jeunes générations) ont en effet conduit à l’apparition de nouvelles formes d’inégalités sociales. À cela s’ajoute le fait que le chômage persistant restreint la base cotisante qui alimente les fonds de pensions. Cette évolution interroge la capacité des États sociaux à garantir une répartition équitable des ressources non plus entre classes sociales, mais entre générations.

Dans cet article, Valérie Hugentobler revient sur ces débats en précisant différents concepts d’un point de vue théorique. Elle en analyse l’utilisation par des groupes d’intérêt et par les politiques publiques. L’auteure illustre son propos avec l’exemple du discours politique en Suisse depuis le début des années 2000.

Résumé : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Hugentobler Valérie
Références

Hugentobler, V. (2014). La question de l’équité intergénérationnelle : problème social ou subterfuge politique ? In C. Hummel, I. Mallon & V. Caradec (Eds), Vieillesses et vieillissements : Regards sociologiques (pp. 97-110). Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

Retour en haut