Aller au contenu principal

La régulation de l'autorité parentale chez les mères et pères : stratégies éducatives, prises de décision et inégalités scolaires

Depuis trente ans, l’exercice de l’autorité parentale subit plusieurs transformations sur le plan légal et social. La majorité des études scientifiques démontrent que la participation de l’enfant aux décisions a des effets positifs sur celui-ci alors que l’autorité de type unidimensionnelle provoque des effets négatifs. Les styles éducatifs sont donc profondément marqués par la participation de l’enfant, mais la situation sociale des groupes familiaux constitue également un facteur important. Cette contribution dégage les principales stratégies d’exercice de l’autorité parentale sur la base d’une enquête par questionnaire aux parents et aux enfants, distinguant un style directif (décisions prises par les parents), participatif (décisions conjointes) et délégué (décisions prises par l’enfant). L’analyse du contenu des entretiens a permis de distinguer quatre stratégies, conformistes et contractuelles, fondées sur une légitimité découlant des statuts sociaux, ainsi que spécifiques et autonomes, fondées sur l’intersubjectivité. Les premières stratégies maintiennent l’asymétrie des rôles et se fondent sur des règles préalables peu négociables, alors que les secondes assouplissent l’asymétrie des rôles et des statuts. Les résultats obtenus confirment la relation forte entre l’exercice de l’autorité dans la famille et l’intégration dans le système scolaire : malgré la prudence nécessaire dans la lecture de ces résultats, ils démontrent que les stratégies qui intègrent la négociation favorisent de meilleurs résultats scolaires.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Gex-Collet Delphine
Modak Marianne
Références

Modak, M., Gex-Collet D., & Clémence, A. (2009). La régulation de l'autorité parentale chez les mères et pères : stratégies éducatives, prises de décision et inégalités scolaires. In M. Oris (Ed.), Transitions dans les parcours de vie et construction des inégalités (pp. 105-125). Lausanne: Presses polytechniques et universitaires romandes.

Retour en haut