Aller au contenu principal

La régulation du supportérisme violent en Suisse. L'occasion d'un débat sur la construction des catégories du supportérisme et sur la place de l'extrémisme de droite dans les politiques de sécurisation du spectacle sportif

Depuis quelques années, le stade qui constituait auparavant une unité de paix sociale est devenu un lieu potentiellement dangereux et générateur de violence sportive. Cette transformation engendre deux conséquences : une nouvelle interprétation de cette violence comme froide et organisée appelant des politiques de pacification et un accroissement des attentes en terme de sécurité vis-à-vis de l’Etat.

Cette problématique a abouti en Suisse à la création de la loi « anti-hooligan » qui consiste en un accroissement de la tonalité répressive à l’égard de ces comportements. Cette loi s’articule autour de deux axes : le premier de reproduction et de préservation des intérêts de l’institution sportive au sens d’institution délivrant de bonnes valeurs et un second de sécurité intérieure et d’ordre public. La lutte contre l’extrémisme de droite a disparu dans le processus, alors que celle-ci faisait partie des premières propositions de mesures.

Cet article analyse les mesures juridiques prises et permet de mettre en évidence le fait que si elles se sont focalisées sur une protection des biens exprimant une morale sportive dans les termes du marché, c’est en raison d’un attachement de la sociologie du sport à une interprétation conférant au supporter violent un statut d’acteur social, entrepreneur d’une violence qu’il met en scène et d’une épistémologie tissée d’empathie et de renoncement à une véritable critique. Pourtant, le sport doit être considéré comme un objet sociologique à part entière et solliciter des intelligences mieux fondées.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Jaccoud Christophe
Malatesta Dominique
Références

Jaccoud, C., & Malatesta, D. (2007). La régulation du supportérisme violent en Suisse. L'occasion d'un débat sur la construction des catégories du supportérisme et sur la place de l'extrémisme de droite dans les politiques de sécurisation du spectacle sportif. In L. Robène, D. Bodin, S. Héas & P. Roussel, Actes du Colloque international : Sports, violences et racisme en Europe. Strasbourg: Editions du Conseil de l'Europe.

Liens
Recherche(s) liée(s)
Retour en haut