Aller au contenu principal

La sociologie dans la Haute école spécialisée de la Suisse Occidentale

La réforme de Bologne, introduite en 2006 au sein de la Haute école spécialisée de la Suisse Occidentale (HES-SO), institue dans la filière Travail social un plan d'étude cadre reposant sur le postulat de compétences spécifiques lui étant liées et sur le principe que celles-ci peuvent être identifiées et acquises au moyen d'un système de formation modulaire.

La notion de compétence est définie par le plan d'étude cadre comme une action basée sur la mobilisation d'un ensemble de ressources regroupées sous forme de thèmes et d'axes définis comme transversaux. Ceux-ci sont imposés par l'administration de la HES-SO sans réel questionnement de leur pertinence. L'un des buts du projet constitué par ce plan d'étude est de donner au Travail social et à sa filière d'études une légitimité qui en manque trop souvent. Cependant, une impression d'amalgame en ressort, compliqué encore un appareil technocratique sensé lui donner une objectivité qu'il n'a en réalité pas. L'enseignement de la sociologie doit gagner une place dans ce système, sociologie de la famille ou de la migration par exemple, permettant réellement d'interroger le Travail social et de prendre du recul. Des lacunes sont en effet à combler en ce qui concerne cet enseignement, l'ampleur des cours étant trop réduite.

Les changements permanents liés à l'introduction du Bachelor, puis du Master et peut-être du doctorat, compliquent ce travail. Cependant, à long terme, ce processus permettra peut-être de réintroduire certains enseignements disciplinaires, dont la sociologie.

Auteur-e-s
Modak Marianne
Tabin Jean-Pierre
Références

Modak, M., & Tabin, J.-P. (2006). La sociologie dans la Haute école spécialisée de la Suisse Occidentale. Bulletin de la société suisse de sociologie, 130, 44-47.

Retour en haut