Aller au contenu principal

L'ambivalence au travail : entre exploitation et émancipation

Le travail salarié est-il un outil d’émancipation des femmes ? Dans les années 70 du Mouvement de Libération des Femmes, la réponse paraissait évidente : avoir un emploi devait permettre aux femmes d'être matériellement indépendantes et de renforcer leurs moyens de lutte contre la domination des hommes, en particulier au sein du mariage hétérosexuel. Aujourd’hui, la réponse est plus complexe, car si les femmes ont en effet investi massivement le marché de l’emploi, elles restent fortement discriminées (salaire, temps partiel, plafond de verre notamment), et continuent à assumer, en plus, la très grande partie du travail domestique et éducatif. Le message fort qui émane des autrices est le suivant le sort des femmes ne se joue pas dans le seul monde du travail rémunéré. Si solution d’émancipation il y a, c’est dans la prise en compte de l’interdépendance entre sphères privée et professionnelle. Autrement dit, la concentration de tous les efforts sur le seul emploi, au vu du fait, incontestable, que rien ne change au niveau du “partage des tâches domestiques”, est un traquenard.

Auteur-e-s
Martin Hélène
Références

Messant, F., Martin, H., Roca, M. Rosende, M., & Roux P. (Eds) (2008). L'ambivalence au travail : entre exploitation et émancipation. Nouvelles Questions Féministes, 27(2).

Liens
Retour en haut