Aller au contenu principal

Le corps de l'adulte dans un espace enfantin

Dans cet article, Gil Meyer et Annelyse Spack font référence à l’écrivain Georges Perec et à ses travaux sur la ville pour comprendre comment l’adulte est amené à se mouvoir dans les espaces de vie enfantine. Ils tentent d’examiner quel est l’espace de travail d’une éducatrice ou d’un éducateur de la petite enfance (EPE) sous l’angle de la professionnalité dont elle ou il doit faire preuve. Cette professionnalité doit pouvoir se déployer dans le monde des adultes comme dans celui des enfants, sans pour autant « se cogner », comme l’écrit Perec. Gil Meyer et Annelyse Spack insistent sur l’importance pour les professionnel-le-s de bénéficier d’un espace à eux, accueillant les adultes durant les instants de la journée « hors enfants », qui permet de créer un climat de travail propice à la collaboration et à la réflexion et favorise la rencontre avec d’autres spécialistes de l’éducation. Cette prise en considération de la collectivité des adultes est essentielle pour éviter que l’espace ne devienne trop infantilisant et nuise au raisonnement des EPE.

Auteur-e-s
Meyer Gil
Spack Annelyse
Références

Meyer, G., & Spack, A. (2015). Le corps de l'adulte dans un espace enfantin. Revue [petite] enfance, 117, 14-23.

Retour en haut