Aller au contenu principal

Le football et ses stridences au miroir de l'éthique. Entretien avec Denis Müller

Cet entretien avec Denis Müller, théologien, éthicien et supporter de football, aborde les questions de violence sportive à l’aune de l’éthique. Denis Müller y décrit sa vision de la violence sportive, souvent à l’aide d’anecdotes personnelles. Le football est un objet d’étude pour l’éthicien dans un double sens, un objet qui peut être saisi du point de vue de la morale ou d’un point de vue plus éthique et normatif. Selon Denis Müller, la question qui doit être posée est celle de savoir d’où vient le mal, car il existe dans chaque supporter une violence potentielle qui peut toujours éclater. La solution est à trouver dans une « reprise civilisationnelle », afin de lutter contre les incivilités. La violence existe à l’extérieur des stades et l’on peut se demander si elle va de la société vers les stades ou si elle prend le chemin inverse. L’interviewé constate une violence et des problèmes éthiques qui sont les mêmes que dans la société en générale, et qui ne sont pas propres au sport : une libération des mœurs mais aussi une incivilité structurelle en croissance importante. Cette évolution est également à l’œuvre au sein des clubs qui ont un manque de conscience par rapport à leur devoir éthique, poussés par l’impératif de gagner et une logique néo- managériale, capitaliste et brutale. Le football est pourtant un sport qui est non violent par définition, car le contact physique illicite y est interdit. Malheureusement, il répond aussi à des pulsions de victoire.

Résumé : Sarah Kiani

Auteur-e-s
Jaccoud Christophe
Malatesta Dominique
Références

Jaccoud, C. & Malatesta, D. (2009). Le football et ses stridences au miroir de l'éthique. Entretien avec Denis Müller. International Review on Sport and Violence, 3, 44-52.

Liens
Recherche(s) liée(s)
Retour en haut