Aller au contenu principal

Le jeu dans la cour de récréation des écoliers avec déficience visuelle

Le jeu a une importance fondamentale pour le développement et le bien-être de l'enfant. A l'école, cette activité est privilégiée durant le temps de récréation. La participation des écoliers avec une déficience visuelle (DV) aux diverses activités quotidiennes dépend beaucoup de l'environnement dam lequel elles ont lieu. Les objectifs de cette étude sont d'identifier les éléments de la cour de récréation qui influencent le jeu et la participation sociale des enfants avec une DV. La méthode utilisée est de type qualitatif et expérimental. Les données ont été récoltées par des observations non participantes en milieu écologique de trois enfants avec une DV âgés entre neuf et dix ans. Les résultats ont montré qu'une cour de récréation dépourvue de matériel de jeu diminue la participation de ces élèves, alors que des équipements fixes n'influencent pas forcément leur engagement dans le jeu. De plus, la durée de la récréation est souvent trop courte pour leur permettre de s'engager dam un jeu libre. En conclusion, le fait d'identifier les facilitateurs et obstacles au jeu lors de la récréation est une première étape nécessaire pour soutenir la participation des élèves avec une DV. L'ergothérapeute peut ainsi proposer des aménagements appropriés pour que ces enfants puissent jouer dans le temps de l'école.

*****

Play is of fondamental importance for the development and well-being of the child. At school, this activity is preferred during playtime. The participation of schoolchildren with visual impairment (VI) in various daily activities is very much dependent on the environ ment in which they take place. The objectives of this study are to identify the elements of the playground that influence the play and social participation of children with VI. The method used is qualitative and experimental. Data were collected from non-environmental observations of three children with VI aged between nine and ten years. The results showed that a playground without play material decreases the participation of these students, while fixed equipment does not necessarily influence their commitment. In addition, the length of recess is often too short for them to engage in free play. In conclusion, identifying facilitators and barriers to play at recess is a necessary first step to support student participation with VI. The occupational therapist can provide appropriate facilities for these children to play in school time.

Auteur-e-s
Antonucci Priscilla
Baruchet W.
Desaules Manon
Aenishaenslin-Mamin Béatrice
Ray-Kaeser Sylvie
Références

Antonucci, P., Baruchet, W., Desaules, M., Aenishaenslin-Mamin, B. & Ray-Kaeser, S. (2018). Le jeu dans la cour de récréation des écoliers avec déficience visuelle. In M.-H. Izard (Dir.), Expériences en ergothérapie, 31ème série (pp. 276-282). Montpellier : Sauramps Médical.

Retour en haut