Aller au contenu principal

Le marché parodié ? Regard sur les dispositifs de l'assurance-chômage et de l'aide sociale publique

Cet article démontre, en se penchant sur les dispositifs actuels de la loi sur l’assurance-chômage (LACI) et de l’aide sociale publique, que la gestion du chômage et de l’aide sociale est calquée sur des modes de faire de l’économie privée et de ce fait accompagne le développement des inégalités provoquées par le capitalisme. L’article formule l’hypothèse que les dispositifs de l’assurance et de l’aide sociale relayent le cadre moral de l’économie de marché.

Premièrement, le texte propose une contextualisation permettant de préciser des caractéristiques de la Suisse, principalement le fait que le marché et la politique sont intimement liés et qu’il n’y a pas de rapport simple et direct entre le chômage et une péjoration des conditions de travail. Dans un deuxième temps, il se penche sur les manières dont le dispositif de la LACI se traduit sur le terrain, c’est-à-dire par une individualisation des problèmes sociaux au sein de ses dispositifs. Enfin, une troisième partie montre de quelle manière cette logique s’inscrit dans une dépolitisation du chômage permettant de préserver la centralité du travail.

Cette analyse permet de rendre compte que les dispositifs de la LACI et de l’aide sociale créent une confusion en mélangeant les problèmes sociaux et individuels, l’assurance et le marché, le travail et le chômage et déploient un système moral imposant de nouvelles valeurs aux demandeurs d’emplois devant faire preuve de flexibilité, d’employabilité et de disponibilité.

Résumé : Sarah Kiani

Auteur-e-s
Martin Hélène
Références

Martin, H. (2009). Le marché parodié ? Regard sur les dispositifs de l'assurance-chômage et de l'aide sociale publique. In  P.-Y. Donzé & M. Fior (Eds), Transitions historiques et construction des marchés (pp. 111-132). Neuchâtel : Editions Alphil-Presses universitaires suisses.

Retour en haut